BASE DE DONNÉES
            • American Feminism (Beauvoir et les québécoises) - RUSHES

            • Cinéaste(s) : Luce GUILBEAULT
            • Date :
            • Pays d'origine : France
            • Durée : 00:10:20
            • Format : 1/2 Pouce
            • Coloration : Noir & Blanc
            • Son : Sonore
            • Langue initiale : Français
            • +-
            • Résumé
            • Dans cette interview, Simone de Beauvoir aborde les questions suivantes :
              - La réception du "Deuxième Sexe" aux Etats Unis et en France.
              Si on assiste à un déchainement des hommes en France contre le livre, la réaction est plus calme et scientifique aux Etats Unis. La philosophe développera ce point plus tard dans l'entretien.
              - L'influence de Simone de Beauvoir sur les féministes américaines.
              "Le Deuxième Sexe" ne va pas assez loin; trop confiant dans le triomphe du socialisme, la lutte des femmes ne peut être menée que par des femmes. On trouve d'ailleurs cela dans les livres de Sulamith Firestone "La dialectique du sexe", Betty Friedam, Kate Millett, et les livres de collectifs féminins.
              - les liens entre Simone de Beauvoir et le MLF, qu'elle explicite à partir du "Manifeste des 343".
              - La nécessité de refaire la psychanalyse à partir d'un point de vue féministe
              ---------------
              In this interview, Simone de Beauvoir speaks of the reception of her book "The Second Sex" in France and in the United States, of her influence on the american feminists, of her link with the MLF, and of the necessity to make psychoanalysis from a feminist point of view.
            • +-
            • Biographie cinéaste
            • Luce GUILBEAULT

              Luce Guilbeault, comédienne, réalisatrice (Outremont, Qc, 5 mars 1935-Montréal, 12 juillet 1991). Sa carrière commence au théâtre où elle excelle notamment dans le répertoire québécois (Réjean DUCHARME, Michel TREMBLAY, etc.). On la retrouve aussi à la télévision où elle débute dans une émission jeunesse, Opération-mystère (1957-59). Elle touche au téléroman (Des dames de cœur, 1986-89, Un signe de feu, 1989-91) et au téléthéâtre (Des souris et des hommes, Paul Blouin, 1971). C\'est Denys ARCAND qui lui offre son premier rôle important au cinéma, celui d\'une épouse paumée dans La Maudite Galette (1971); il récidive avec Réjeanne Padovani (1973). Sa carrière comprend alors plus d\'un film par année. On la remarque dans O.K... Laliberté (Marcel Carrière, 1973), Tendresse ordinaire (Jacques Leduc, 1973) et dans les films d\'Anne Claire POIRIER (Le Temps de l\'avant, 1975, Mourir à tue-tête, 1979, et La Quarantaine, 1982). Comme elle refuse de jouer la carte du cinéma commercial, on la voit très peu sur le grand écran durant les années 80 et, essentiellement, dans des films à caractère féminin. Elle mène également une brève carrière de réalisatrice documentariste s\'intéressant uniquement à des questions féminines ou à des portraits de femmes. Après Denyse Benoit, comédienne (1975), elle donne la parole à des féministes américaines (Some American Feminists, 1977) puis adopte une démarche plus personnelle dans D\'abord ménagères (1978) où le spectateur sent bien ses affinités avec les protagonistes. Qu\'elle interprète des rôles de femme ingrate ou de prostituée, Luce Guilbeault laisse toujours poindre un jeu énigmatique, des regards perdus et une musicalité vocale particulière qui confèrent à ses personnages un mélange original de force et de fragilité.
              Auteur PIERRE VÉRONNEAU (The Canadian Encyclopedia)

    Aide à la recherche

    Pour toute demande de devis, achat de droits, location, n'hésitez pas à contacter
    doc@centre-simone-de-beauvoir.com

    Powered by diasite
    Designed by diateam