BASE DE DONNÉES
            • Birlyant, une histoire tchètchène

            • Cinéaste(s) : Helen DOYLE
            • Date : 2007
            • Pays d'origine : Québec
            • Durée : 01:20:00
            • Format : DV Cam
            • Coloration : Couleur
            • Son : Sonore
            • Langue initiale : Français
            • +-
            • Résumé
            • "L’artiste tchétchène Birlyant Ramzaeva voit sa vie éclater au moment de la guerre dans son pays. Entourée de ses filles Aset et Tamara, son chant et sa musique sont ses seules armes pour défendre sa culture.
              Au coeur du drame : la disparition de son mari, le poète et dramaturge Makkal Sabdullaev. Après avoir créé l’agence de presse électronique Chechen Press, Makkal est enlevé par les forces russes le 24 juillet 2000. On ne l’a jamais revu...
              L’histoire intime et particulière de Birlyant invite à un regard différent sur le conflit tchétchène, les conséquences de la guerre et le destin tragique d’un peuple. Cette femme unique est un peu l’emblème de toutes les femmes qui font face à la guerre et c’est dans cette intimité que j’ai voulu montrer son combat pour son peuple et sa culture."
              Helen Doyle
              ---------------------------
              The Chechen artist Birlyant Ramzaeva has lost her husband, the poet and dramaturge Makkal Sabdullaev, the founder of the electronic press agency Chechen Press, abducted by the Russian forces in 2000. For his wife, helped by her daughters, music is the only way to preserve her culture during wartime. Through her destiny, the filmmaker Helen Doyle talks about all these women who fight with art for their culture and their people.
            • +-
            • Biographie cinéaste
            • Helen DOYLE

              Scénariste et réalisatrice indépendante, Helen Doyle fut, en 1973, co-fondatrice du groupe Vidéo Femmes au Québec. Elle y réalise et produit des documents percutants sur la condition féminine. Elle se consacrera par la suite à la scénarisation et réalisation à temps plein et poursuivra sa quête d’écriture de « documenteurs », terme qu’elle emprunte à un titre de film d’Agnès Varda. En 2004, elle fonde sa propre maison de production, Tatouages de la mémoire et, en collaboration avec Germain Bonneau, produira ses « inclassables ». En 2008, son travail est reconnu par une bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec, puis par une rétrospective en 2009 à la Cinémathèque québécoise. Elle est ensuite récipiendaire de la bourse de résidence à Rome en 2011.
              En plus de travailler sur le montage financier de son projet de documentaire "Appunti en Italie", Helen tourne un court métrage onirique, "L’artiste dans son for intérieur", inspirée par les « livres détournés » et autres œuvres de l’artiste Française Danielle-Marie Chahut. Bénéficiant de résidences d’artistes qui l’accueillent pour ce projet, le tournage a lieu au Centquatre-Paris et la postproduction aura lieu chez PRIM à Montréal. L’automne 2014 verra la sortie de "La liberté de voir", un coffret accompagné d’une monographie sur son œuvre, réalisé par Vidéo Femmes et les Éditions du Remue-ménage.

    Aide à la recherche

    Pour toute demande de devis, achat de droits, location, n'hésitez pas à contacter
    Laura Cohen : doc@centre-simone-de-beauvoir.com

    Powered by diasite
    Designed by diateam