BASE DE DONNÉES
            • Comme si c'était hier

            • Cinéaste(s) : Esther HOFFENBERG - Myriam ABRAMOWICZ
            • Date : 1980
            • Pays d'origine : Belgique
            • Durée : 01:23:32
            • Format :
            • Coloration : Couleur
            • Son : Sonore
            • Langue initiale : Français
            • +-
            • Résumé
            • Comment plusieurs milliers d’enfants juifs ont-ils pu échapper à la déportation et à l’extermination pendant l’occupation nazie de la Belgique ? Chaque vie sauvée a son histoire. Le film retrace la solidarité qui s’est développée dans la population belge à travers les témoignages de ceux qui ont caché, placé ou aidé les enfants pourchassés, parfois au risque de leur propre vie. Témoignages aussi de ceux qui étaient ces enfants et qui aujourd’hui, racontent…
              --------------------
              How did four thousand Jewish children escape from deportation and extermination in Belgium during the Nazi occupation ? “Comme si c’était hier” retraces the solidarity which developed within the Belgian population through interviews with those who hid, placed or helped these hunted children, often doing it at the risk of their own lives. Interviews as well with those who were those very same hidden children – here today to tell…
            • +-
            • Biographie cinéaste
            • Esther HOFFENBERG

              Réalisatrice et productrice, Esther Hoffenberg débute dans la réalisation en 1980 avec « Comme si c’était hier », long métrage co-réalisé avec Myriam Abramowicz, premier film à s’intéresser au sort des justes et des enfants cachés en Belgique. Par la suite, elle produit des émissions pour les « Nuits Magnétiques » de France Culture et distribue des films, notamment pour l’Office National du Film du Canada de Paris. En 1989, elle crée sa société de production et distribution, LAPSUS, et produit en 20 ans une soixantaine de films documentaires, dont de nombreux « grands formats », les collections « Design » avec Arte-France et le Centre Georges Pompidou et « Artistes » avec la Réunion des Musées Nationaux et France 5. 2005 marque sont retour à la réalisation avec « Les deux vies d’Eva » où elle s’intéresse à la figure de sa mère. En 2007 elle signe « Discorama, signé Glaser », « Au pays du nucléaire » et « Récits de Sam » en 2009. En 2013 elle fait de l’auteur de « La Bâtarde » l’héroïne de son documentaire dans « Violette Leduc, la chasse à l’amour ».

    Aide à la recherche

    Pour toute demande de devis, achat de droits, location, n'hésitez pas à contacter
    doc@centre-simone-de-beauvoir.com

    Powered by diasite
    Designed by diateam