BASE DE DONNÉES
            • Laissez les avorter tranquille !

            • Cinéaste(s) : Alima AROUALI - François BERNARD
            • Date : 2013
            • Pays d'origine : France
            • Durée : 00:48:00
            • Format :
            • Coloration : Couleur
            • Son : Sonore
            • Langue initiale : Français
            • +-
            • Résumé
            • 38 ans après la loi autorisant l’avortement en France (1975), le personnel du centre d’orthogénie de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, met toute son énergie et son travail au service des femmes pour leur offrir les meilleures conditions possibles. Travailler dans un centre d’orthogénie n’est pas un métier comme les autres. Héritiers/héritières du MLAC (Mouvement pour la liberté de l’avortement et la contraception ) les professionnel(le)s regroupé(e)s dans l’Association Nationale des Centres d’Interruption de grossesse et de Contraception (ANCIC) restent mobilisés pour défendre un droit sans cesse remis en cause. Au moment même où plus de 150 centres d’interruption de grossesse ont été fermés en 10 ans et ou les prières de rue des anti-IVG reprennent de la vigueur comme à l’hôpital Tenon à Paris.
              Qu’elles/ils soient infirmier(e)s, médecins, sage femmes, assistantes sociales, psychologues, conseillères conjugales, ces personnes restent des militantes. Elles/ils se battent pour permettre aux femmes d’avorter en paix, pour que l’on cesse de leur rebattre les oreilles avec la contraception dès qu’il est question d’avortement, pour faire comprendre que le foetus dépend du projet parental et non des projets des États ou des Eglises.
            • +-
            • Biographie cinéaste
            • Alima AROUALI

              Alima Arouali est née à Argenteuil le 25 mars 1955 de parents algériens. En 1984, à presque 30 ans, elle décide de faire du cinéma et plus particulièrement du montage. Elle commence par quelque petits emplois dans la vidéo, jusqu’au jour où, en 1992, elle trouve son premier stage sur un long métrage. Elle poursuit dans cette voie en 1995 en effectuant pendant 9 mois une formation à l’écriture des scénarios de fiction. En 2001, elle co-réalise son premier film avec Anne Galland "On n’est pas des steacks hachés", un documentaire de 54 minutes sur la grève durant l’hiver 2001-2002 de 40 jeunes employés d’un McDo parisien. Entre 2009 et 2013, tout en écrivant et réalisant son documentaire "Bakhta et ses filles", elle co-réalise avec François Bernard un documentaire intitulé "Laissons les avorter tranquille".

              François BERNARD

              François Bernard est producteur (films de Sabrina Malek, Jean Michel Carré, Pierre Tredez, Samir Abdallah, Arnaud Soulier) et réalisateur multimédia ("Chronique d’un quartier", "Sur le fil de l’insertion"). Après avoir été pendant 15 ans directeur du département Nouvelles technologie et communication d’un mouvement d‘éducation (CEMEA), il dirige Alice Coopératif Concept (économie solidaire et communication).

    Aide à la recherche

    Pour toute demande de devis, achat de droits, location, n'hésitez pas à contacter
    Laura Cohen : doc@centre-simone-de-beauvoir.com

    Powered by diasite
    Designed by diateam