BASE DE DONNÉES
            • Où est-ce qu'on se mai ?

            • Cinéaste(s) : Ioana WIEDER - Delphine SEYRIG
            • Date : 1976
            • Pays d'origine : France
            • Durée : 00:55:00
            • Format : 1 Pouce
            • Coloration : Noir & Blanc
            • Son : Sonore
            • Langue initiale : Français
            • +-
            • Résumé
            • Ce documentaire est consacré aux manifestations du 1er mai 1976. Des séquences montrant le cortège féministe alternent avec des interviews de femmes s’exprimant principalement sur les affrontements avec la CGT.
              On peut aussi entendre Delphine Seyrig lire un article de l'Humanité et une lettre de la CGT
              --------------------
              This documentary is about the demonstrations on 1 May 1976. Footages of the feminist march are mixed with interviews of women talking mainly about their confrontation with the CGT union.
              Delphine Seyrig reads an article from l'Humanité and a letter from the the CGT.
            • +-
            • Biographie cinéaste
            • Ioana WIEDER

              Traductrice et réalisatrice, Ioana Wieder naît à Bucarest avant de migrer en Palestine, au Liban (ou elle rencontre Delphine Seyrig à l’âge de sept ans), puis en France où elle est naturalisé en 1957. Par la suite, elle déménage aux Etats-Unis, s’engage au sein du mouvement « Free Speech » et découvre « The feminine Mystique » de Betty Friedman. De retour en France en 1968, Ioana Wieder enseigne et fait des traductions, notamment le « Vaginal Politics » d’Ellen Frankfort. Elle rejoint les mouvements féministes, participe aux A.G du M.LF, et se passionne pour la vidéo avec son amie Delphine Seyrig. En 1975, les deux femmes rencontrent Carole Roussopoulos avec laquelle elles forment le collectif des Insoumuses et réalisent plusieurs documentaires, dont le très humoristique « Maso et Miso vont en bateau » en 1976. Parallèlement, elle réalise ses propres films, dont « Où est-ce qu’on se mai ? » en 1976 et « Accouche » en 1977.
              Fondatrice du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir au côté de Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos, Ioana Wieder en devient la présidente après la mort de Delphine Seyrig jusqu’en 1993.

              Delphine SEYRIG

              Née en 1932 à Beyrouth, Delphine Seyrig passe son enfance entre le Moyen-Orient et les Etats-Unis. En 1952 elle commence une carrière de comédienne en France, puis, s’envole pour New York afin de parfaire sa formation à l’Actor Studio. Après un premier long métrage « Pull my Daisy » en 1959, Delphine Seyrig tourne successivement avec Alain Resnais, François Truffaut, Luis Bunuel, Jacques Demy, Chantal Akerman dans les années 1960-1970. Parallèlement à sa carrière d’actrice, Delphine Seyrig rejoint les mouvements féministes qui se forment après Mai 68, et milite pour le droit à l’avortement. En 1971, elle est l’une des signataires du manifeste des 343. Dans le même temps, elle découvre la vidéo auprès de Carole Roussopoulos avec laquelle elle réalise entre autre « S.C.U.M Manifesto » en 1976 d’après le pamphlet de Valérie Solanas. La même année elle tourne « Sois belle et tais-toi ! », une plongée au cœur du sexisme qui règne au sein du milieu cinématographique.
              Avec ses complices Ioana Wieder et Carole Roussopoulos, elle créée en 1982 le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, dont elle devient la présidente, jusqu’à sa mort en 1990.

    Aide à la recherche

    Pour toute demande de devis, achat de droits, location, n'hésitez pas à contacter
    doc@centre-simone-de-beauvoir.com

    Powered by diasite
    Designed by diateam